GECE Région Languedoc-Roussillon Midi Pyrénées

GeceGroupement des éleveurs de chevaux d'endurance

Edito

L'Édito

Bien chers membres,

Nous nous engageons sur 2017 avec un grand nombre de points d’interrogations. Il me paraissait important, à l’occasion de cette nouvelle année, de vous faire part de ma perception des choses et d’en profiter pour faire le point.

Il est incontestable que la discipline de l’endurance suscite un très grand intérêt à voir l’enthousiasme des structures jusqu’à présent peu impliquées à prendre part au devenir de la discipline.

Un rapide retour en arrière nous permet d’avoir le film de ce qui s’est passé. Deux évènements vont être à l’origine des orientations prises et des dysfonctionnements rencontrés: premièrement une ACA qui attend depuis 2014 les agréments qui lui permettraient de travailler, puis l’adoption par le Gouvernement de la Loi NOTRe qui redistribue les cartes au niveau régional, bouleverse les habitudes et laisse tous les secteurs en général et la filière équine en particulier, redéfinir ses orientations, se structurer en s’adaptant à ce nouveau découpage et transfère au niveau régional de larges prérogatives.

Trois faits majeurs vont plus ou moins orienter notre devenir : la volonté de la SHF de s’impliquer au niveau régional pour se trouver au plus proche des éleveurs, mais nous devrons veiller à ce que cette décentralisation ne se fasse pas au détriment des structures existantes, organisées et opérationnelles, mais permette au contraire de renforcer et d’appuyer ces dernières dans leurs actions ; la promotion du site d’UZES en pole international d’endurance, qui constitue un atout pour la Région et pour la promotion des courses nationales de jeunes chevaux dont la SHU reste le promoteur ; le développement important de nos élevages qui deviennent de plus en plus performants mais qui doivent faire en sorte qu’ils deviennent également les pilotes concernant le bien-être animal et les bonnes pratiques. C’est un positionnement éthique et dorénavant le seul positionnement économique rationnel durable.

Nous sommes peut être les seuls éleveurs, en comparaison des autres Régions, à avoir essayé d’anticiper et de construire pour ne pas subir à terme des orientations qui ne seraient pas celles qui nous conviennent et qui auraient pu nous être imposées.

C’est dans cet esprit que nous avons été très actifs, grâce à votre soutien et que nous avons engagé les actions suivantes :

La constitution le 20/07/2016 du GECE OCCITANIE, qui regroupe d’ores et déjà un nombre significatif d’éleveurs de chacune des anciennes régions et qui dès sa création a montré sa réactivité lors des manifestations du printemps d’Uzès d’avril 2016, des finales jeunes chevaux d’octobre 2016 et des championnats du monde des 8 ans à Négrepelisse en septembre 2016, et par la création de son site internet accessible à tous les éleveurs et l’organisation programmée des deux journées de présentation d’étalons fin janvier à Uzès et le 4 mars à Gaillac pour respecter l’éloignement des élevages concernés.

La constitution du Groupement des éleveurs d’équidés d’Occitanie qui regroupe en son sein la majorité des éleveurs toutes races confondues et qui préfigure la structuration du Collège 1 du Conseil des Équidés.

La création du Conseil des Equidés d’Occitanie, qui reste le seul interlocuteur de la Région s’agissant des activités liées à la filière équine.

Il faut être conscient que les ressources publiques vont se faire de plus en plus rares et que leur mobilisation au niveau régional sera de plus en plus contraignante. Nous devons pour ce faire rester unis, ne pas nous disperser et nous mobiliser pour construire des projets viables qui répondent aux besoins des éleveurs.

Je compte sur vous pour apporter en 2017 à votre association le « GECE OCCITANIE » le soutien nécessaire. C’est la mobilisation de tous les membres et leur implication qui permettra l’émergence de nouvelles idées, la construction des dossiers et la mise en place des activités qui en découleront. Défendons nos élevages et évitons à tout prix un gaspillage de notre énergie sur des sujets qui n’en valent pas la peine. Je souhaite une bonne année à tous et au plaisir de se retrouver au cours de notre prochaine assemblée que nous tiendrons au cours de ce trimestre.

Jean-Jacques Pesquet Et l’équipe du GECE OCCITANIE