GECE Région Languedoc-Roussillon Midi Pyrénées

GeceGroupement des éleveurs de chevaux d'endurance

Modèles et Allures Régional Elevage Endurance de Saint Etienne de Tulmont

Modèles et Allures Régional Elevage Endurance de Saint Etienne de Tulmont

 Le concours modèles et allures endurance régional de Saint Etienne de Tulmont (82340) s'est tenu mercredi 6 Juillet. Nous remercions Yves Riou de nous avoir fait parvenir quelques photos et ce compte-rendu :

Cette année le concours régional de St Etienne de Tulmont s’est en fait déroulé sur deux jours. Une première journée où les acteurs principaux de l’élevage en Mip, ceux qui présentent régulièrement leur production en modèles et allures, sont venus découvrir la pratique de quelques éléments d’éducation pour les jeunes chevaux.  La présentation de ces notions de base a été organisée sur la base de connaissances éthologiques récentes par Rodolphe Solovici, disciple d’Andy Booth.


Il s’agissait de mettre en place des codes et donc les bribes d’un langage de communication avec nos jeunes élèves. Cette démarche est à l’initiative de Jean Michel Grimal ayant entamé la formation pour lui même, il y a quelques mois. Elle est financée par le GECE Mip et a connu un franc succès. Une quinzaine de personnes étaient présentes et avaient amenés leurs chevaux, tant pour le concours que pour cette formation. Près de la moitié des chevaux présentés au concours le lendemain a participé à cette initiation.
La matinée du 5 juillet a permis d’appréhender les bases de ce qui donne au cheval une psychologie si particulière. L’après midi a été consacré à la pratique concrète. Il a été aisé de constater que le dialogue entre les intervenants et leurs propres chevaux, quelles que soient leurs expériences dans la durée et la pratique de l’élevage du pur sang ou demi-sang arabe, était loin d’être fluide et paisible. Que ce soit pour des 2 ou 3 ans ! D
ès le lendemain, pendant le concours, les premiers changements d’attitude ont été perceptibles que ce soit de la part des éleveurs ou des chevaux.
Cette formation préliminaire constitue une petite révolution culturelle dans le milieu de l’endurance. Gain de temps et de compréhension pour l’éleveur et beaucoup moins de stress pour les chevaux…


 
Le concours :


Pour beaucoup, ce concours 
est l’occasion de se retrouver dans un climat plus convivial que sur les compétitions. A cette occasion le Gece Mip avait invité les membres de l’ACA midi pyrénées pour le repas de midi. Tentative de séduction, sans doute, en prévision de futurs regroupements…les temps changent et en l’occurrence c’est très positif !
 

Ce concours était une répétiton générale avant le national du 24 septembre, à l’occasion du championnat du monde des 7ans de Nègrepelisse situé à quelques kilomètres. Il a été l’occasion d’essayer un rond d’Havrincourt métallique semblable à celui utilisé pour les finales de Montpazier. Ce test s’est avéré nécessaire et il est évident que les chevaux qui n’ont pas connu cette expérience ont fréquemment besoin d’un temps d’adaptation pour appréhender cet espace, somme toute carcéral. Un cheval stressé ne se présente pas à l’optimum de ses moyens.
Une trentaine de chevaux avaient fait le déplacement avec globalement un bon niveau de préparation et quelques individus exceptionnels ! Au fil du temps certains éleveurs attachent de plus en plus d’importance à ce type d’événement, ce qui est une des raisons de leur succès. Au delà du fait de disposer d’excellentes souches maternelles, une bonne compréhension de la grille de notation et de ses coefficients leur donne des atouts indéniables. Ce qui explique à peu de choses près, que l’on retrouve fréquemment les mêmes élevages au niveau des scores les plus élevés. 


 Cette année trois mâles ont été évalués à plus de 80 points. Il s’agit de :
- Extravagant Dartagnan (Ulm de Domenjoi x Evoria par Indian Eskalonik) avec un score de 81,04 dans la classe des 2 ans.
- Dhjail de Mega (Sadepers x Jade) avec une note de synthèse de 87,92 points. 3 ans
et Djardif de Beders (Djarni des Forges x Adifa par Arques Perpex) 80,21. 3 ans.


 Les classes des pouliches ont été cette année moins riches que par le passé.


 Les juges étaient des régionaux : Christian Quet et Céline Just. Il y a là sans doute encore matière à réflexion de manière à lever toute suspicion, même imaginaire.

Bon concours donc ! Petit nombre mais de qualité !" YR

Les résultats complets sont consultables ici